الأربعاء، 12 مارس، 2014

موضوع وضعية المرأة المغربية في المجتمع بالفرنسية

la situation de la femme au Maroc

Hier on a célébré la  journée mondiale de la femme, tous le monde  l’on parle mais la question qui se pose, est ce que vraiment notre société   a vraiment commencé à reconnaître  le rôle de la femme dans notre société ? 
Dans une société où continue à entendre que le  pourcentage de l’analphabétisme est largement supérieure à celui des hommes, ou bien ou certaine région rurale la femme qui travail seul pour la survie de sa famille, sans oublier le pourcentage très élevé de la violence…etc. 
 Même si le gouvernement fais de grande efforts  pour doter la femme d’une place favorable, pour l’image de notre pays dans la saine internationale  et qui s’illustre  par exemple  par « Almodawana »  et l’augmentation du nombre des femme dans le parlement qui a passé de trois à trente…etc. la femme continue  à être marginaliser 
   A mon avis, la loi doit  refléter le niveau de conscience de la société et être la conséquence de celle-ci et non d’être importé des sociétés  qui sont totalement différente sur tous les niveaux, économiques, culturels, religieux…etc. 
Au lieu de se limiter de à l’élaboration des  lois, on droit sensibiliser  les gens du rôle de la  femme dans la construction des générations capable de réaliser le développement durable. 
Ainsi, la femme et le produit sont placés sur le même pied d’égalité. Dans la publicité destinée à sensibiliser les téléspectateurs aux dangers de la route, c’est la femme, habillée en tailleur, maquillée, bien coiffée et faisant usage d’un vocabulaire qui laisse supposer un certain degré d’instruction qui incite son mari à conduire beaucoup plus vite ; le mari refuse et fait son speech moralisateur sur les dangers de la vitesse. Cela veut dire que la femme incarne la précipitation et l’immaturité. Par contre, l’homme incarne la sagesse et la clairvoyance. D’après ces exemples, nous constatons que le discours et le langage véhiculés par les mass-médias sur les femmes, faits de concepts et autres superlatifs implicitement ou explicitement misogynes, constituent, au-delà de la violence qu’ils propagent, une réelle agression. De ce fait, l'image de la femme marocaine est à reconsidérer et à repositionner. Il faut que les journalistes et les médias s'attardent sur des femmes qui ont servi de modèles de réussite, des femmes combattantes qui ont participé au développement du pays tout au long de l'Histoire marocaine. Dans le cadre de la démocratie participative, nous incitons la société civile à déposer un projet de loi auprès du gouvernement de la part des acteurs de la société civile surtout après la promulgation de la Constitution marocaine en 2011, afin d'insérer une clause de respect de l'image de la femme dans les cahiers de charge de l'audiovisuel, qui prévoit l'obligation de préserver la dignité de la femme marocaine. 

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق