الثلاثاء، 11 مارس، 2014

Imaginer une suite à le dernier jour d’un condamnée Lorsqu’il fut montè sur l’èchafoud

Imaginer une suite à le dernier jour d’un condamnée
Lorsqu’il fut montè sur l’èchafoud , le condamné à mort sentit que son heure était venue , les bourreaux dont la tête était couverte de cagoules noires paraissaient des démons sortis de l’enfer , après qu’ils eurent passé la corde rêche autour de son cou maigre , il sentit un frisson glacial parcourir son échine et tous ses memebres il eut les jambes en coton et se prosterna ne pouvant plus tenir sur ses pieds , alors le prêtres , froid et inhumain , s’approcha de lui et marmonna machinalement quelque mots d’usage pour le réconforter ; mon fils , dit-il , ayez foi en dieu , soyer bon chrétiens !.
Mais le condamné ne l’écouta pas ; il avait l’esprit ailleurs , il songeait à sa fille marie qui serait orpheline et à la hante dont elle serait couverte toute sa vie durant , quel homme accepterait-il de l’épouser elle vivrait dans la solitude et l’opprobre ! le condamné ne pensait même pas ç la mort hideuse qui ouvrait devant lui ses mains monstrueuses .
Des bourreaux s’approchèrent de lui et l’empoignèrent rudement pour le soulever , par un dernier sentiment de dignité et de courage , il se dèbattit et se releva tout seul pour mourir en homme digne .
On lui banda les yeux , il ne vit plus que du noir et n’entendit plus qu’un vague murmure d’une foule en délire qui attendait que la trappe de l’èchafoud vascule , à ce moment-là , une voix forte dètornna au milieu du brouhaha des badauds ; arrêtez il s’évanouit.
En ouvrant les yeux , il vit , à sa grande surprise , sa fille marie , son épouse et sa vieille mère , les trois femmes souriaient le visage ruisselant des larmes , il se frotta avec ses yeux et se tat le corps pour s’assurer qu’il vivait toujours , après avoir recouvert ses sens , il embrassa sa fille en gémissant et en pleurant .
Quelques instants après ces retrouvailles lors m’oyants , sa femmes lui raconta qu’il le roi , qui passait ploce de grève , fut touché par le sort du condamné et lui accorda sa grâce.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق