الجمعة، 7 مارس، 2014

قلة المياه تلوث الماء بالفرنسية


Nous vivons sur la planète bleue. L’eau joue un rôle déterminant dans la vie des hommes, des animaux et des plantes. Mais seulement la plus petite partie, 0,3% des réserves globales en eau, sont utilisables comme eau potable. Et c’est juste cette petite partie qui est en danger. Les scientifiques attirent notre attention sur l’augmentation inquiétante de la pollution des réserves d’eau potable. Une réorientation radicale concernant notre environnement est donc nécessaire de toute urgence.
L’eau potable propre et non polluée devient de plus en plus rare. La pollution chimique par des eaux usées de l’industrie et de l’agriculture, les eaux d’égout des ménages chargées de détergents et de lessive ainsi que l’infiltration de substances toxiques ont déjà atteint la nappe phréatique. Les distributeurs d’eau sont par conséquent confrontés à des gros problèmes concernant le respect des limites de pollution admissibles.
Les risques pour la santé provenant de la pollution d’eau ne sont pas encore assez étudiés. On connaît juste les effets de certaines substances nocives telles que le nitrate, les herbicides, les « pseudo-hormones », du plomb, du cuivre, des phosphates, du chlore etc.. Ils sont soupçonnés de provoquer des cancers, des mutations, la stérilité, des troubles du système nerveux et du cerveau, des dommages à l’ossature, des difficultés aux facultés intellectuelles et même, dans le cas du nitrate, la mort des nourrissons.
Mais même dans le cas ou les valeurs limites sont respectées, on ne connaît pas l’effet cumulatif de ces substances nocives et on ne sait pas quelles combinaisons chimiques ils peuvent former dans le corps.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق