الجمعة، 7 مارس، 2014

Biographie Prosper Mérimée



Prosper Mérimée, né le 23 septembre 1803 et mort le 23 septembre 1870 (à 66 ans) à Cannes. C’est un écrivain, historien et archéologue français. Son père, Léonor Mérimée est professeur de dessin à l'École polytechnique, et sera plus tard secrétaire perpétuel de l'École des Beaux-Arts. Sa mère, Anne Moreau est portraitiste, et enseigne, elle aussi, le dessin.
Il est né à Paris et il vit à Paris. À partir de 1856, Mérimée passe ses hivers sur la côte d'Azur ; à Nice, puis à Cannes, séjour recommandé par ses médecins pour tenter d'alléger ses difficultés respiratoires, symptômes d'asthme ou d'emphysème. À Tourgueniev, le 28 février 1867.
Mérimée fait des études de droit, apprend le piano et étudie la philosophie et aussi de nombreuses langues : l'arabe, le russe, le grec et l'anglais. Il est l’un des premiers traducteurs de la langue russe en français. Il a obtenu son certificat musical de fin d'études à Rome où il gagne le premier prix international européen de piano puis le troisième prix de chant/chorale/direction de chœur à Paris.
Ses études au lycée Napoléon (qui deviendra le lycée Henri IV) le mettent en contact avec les fils de l'élite parisienne ; entre eux, Adrien de Jussieu, Charles Lenormant et Jean-Jacques Ampère avec qui il traduit Ossian. En 1819, il s'inscrit à la faculté de droit, marchant ainsi dans les pas de son grand-père François Mérimée, éminent avocat du Parlement de Rouen et intendant du maréchal de Broglie. Il obtient sa licence en 1823. Il sera incorporé en 1830 à la Garde nationale.
Après avoir fait ses études de politique, il se livre à la littérature. Il entre pourtant dans l’administration puis devient, après 1830, secrétaire du cabinet du comte d’Argout, passa rapidement par les bureaux des ministères du Commerce et de la Marine et succéda enfin à Ludovic Vitet en 1834 aux fonctions d'inspecteur général des Monuments historiques. En 1844, Mérimée entre à l'Académie française, avant de devenir historien tout en appuyant l'Empire.
Mérimée aime le mysticisme, l’histoire et l’inhabituel. Il a été influencé par la fiction historique popularisée par Walter Scott et par la cruauté et les drames psychologiques d’Alexandre Pouchkine

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق