السبت، 25 يناير، 2014

le tourisme national et international السياحة الوطنية بحث السياحة الدولية بالفرنسية



TOURISME NATIONAL
Longtemps considéré comme le parent pauvre du tourisme marocain, le tourisme national ne fait parler de lui qu’en période de crise du tourisme international. Il intervient comme élément essentiel des plans anticrise et s’est vu accorder, durant les deux dernières années (2003-2004), une importance relative, aussi bien de la part des responsables du tourisme que des opérateurs touristiques privés. Le tourisme national, dénommé encore tourisme domestique, intérieur ou interne, constitue un apport considérable au développement économique régional par la répartition d’une part des richesses nationales. Il permet outre l’atténuation des effets de la saisonnalité du tourisme international sur la rentabilité des établissements d’hébergement, en particulier, et sur celle des entreprises touristiques, en général, le maintien des emplois et des effets induits sur les transports divers et les autres entreprises de services : cafés, restaurants…
La reprise du tourisme international relègue le tourisme domestique au second rang. C’est dire que le tourisme a toujours été assimilé, dans l’esprit des Marocains, voire dans celui de certains responsables et professionnels, à une activité, ou plutôt à une pratique réservée aux touristes étrangers, tout en marginalisant ainsi les populations locales. Cet esprit est nourri d’une culture traditionnelle en conflit avec un système de développement économique exogène
Les migrations de loisirs et les déplacements des nationaux occupent une large frange de la population marocaine. Ils contribuent à la dynamisation des économies locales, notamment dans les stations touristiques balnéaires, culturelles, religieuses et montagnardes. Or, la quantification et l’encadrement restent difficiles. Les responsables manifestent à chaque occasion le souhait de voir se développer un tourisme national, ce qui peut épargner les doléances et les pressions des promoteurs privés. Mais, en même temps, on constate que ces derniers ne réagissent pas concrètement ou, plutôt, ils réagissent superficiellement par l’encouragement de campagnes promotionnelles
TOURSIME INTERNATIONAL
Tourisme international, nombre d’arrivées
Les touristes internationaux entrants (visiteurs de passage) représentent le nombre de touristes qui voyagent dans un pays autre que leur pays de résidence habituelle, mais à l'extérieur de leur environnement habituel, pour une période n'excédant pas 12 mois et dont le but principal de leur voyage est autre qu'une activité rémunérée à l'intérieur du pays visité. Lorsque les données sur le nombre de touristes ne sont pas disponibles, le nombre de visiteurs, qui comprend les touristes, les visiteurs pour la journée, les passagers de croisière et les membres d'équipage, sont indiqués à la place. Sources et méthodes de collecte pour les arrivées varient selon les pays. Dans certains cas, les données proviennent des statistiques des frontières (police, immigration, etc) et complétées par des enquêtes aux frontières. Dans d'autres cas les données proviennent des établissements d'hébergement touristique. Pour un certain nombre d'arrivées de pays est limité à des arrivées par avion et pour les autres arrivants séjourner dans des hôtels. Certains pays incluent les arrivées de ressortissants résidant à l'étranger tandis que d'autres ne. Une attention particulière doit donc être utilisé pour comparer les arrivées entre les pays. Les données sur les touristes étrangers se réfèrent au nombre d'arrivées, de ne pas le nombre de personnes voyageant. Ainsi, une personne qui fait plusieurs voyages dans un pays pendant une période donnée est comptée chaque fois comme une nouvelle arrivée.

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق